Les navigations

Traversée Majorque/Ibiza

25/09 – Bye bye Majorque

Nous quittons Majorque assez tôt le matin, après une petite session scolaire, écourtée pour profiter du vent qui est porteur.

Super conditions : le vent est portant, jusque vers 20-21 kts, le Code D, a.k.a. Dédé, se régale, Moutik glisse jusqu’à 15 kts sur un plan d’eau lisse.

Prévision d’atterrissage : 16h30. Le pied : pile la meilleure heure pour la baignade.

Toutes les bonnes choses ont une fin

Mais après une petite heure après : rien ! Plus rien : la pétole mole.

Les moteurs diesel, a.k.a. Michel & Michel, reprennent du service… ça fait du bruit, ça pue, ça vibre… mais bon, ça avance à 6 kts.

La prévision d’atterrissage explose littéralement : 22h00 environ…

Tu veux du vent ? En voici !

Enfin le vent (la Tramontane annoncée) revient mais la houle ne tarde pas. Léonie nous gratifiera d’un petit gerbi (elle ne se démonte pas et demande aussitôt à manger).

Les conditions sont musclées : 24 kts de vent, une houle qui ne cesse de gonfler (et qui heureusement nous vient de 3/4 arrière).

Nous n’osons pas ressortir Dédé : avec ces conditions de mer, je pense qu’il n’aimerait pas. La vitesse est bonne mais moins que lorsqu’il est en service : 10 kts.

Prévision d’atterrissage : 20h30.

Mouillage, ouf.

A l’approche des côtes le soleil se couche et le vent, toujours aussi fort devient plus confus, change d’orientation.

Finalement, on lâche l’ancre à l’heure prévue, sous une belle pleine lune rousse, dans Cala Boix : nous y sommes (à peu près) protégé de la houle et du vent ; un seul voilier est déjà installé. Par ce temps et à cette saison, il n’y a plus un bateau dehors.

La nuit sera… mouvante.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *