Les navigations

Formentera, Alléluia !

28/09 – Bye bye Ibiza

Le mouillage de la baie de Tallamanca est toujours aussi rouleur ; le vent est tombé, mais la houle pas encore.

Pour le troisième jour, nous faisons donc l’impasse sur l’école (hum…).

En plus, nous sommes attendus à Formentera pour y retrouver Christine et Sébastien qui sont de passage pour le w.e..

La navigation est courte et c’est tant mieux, car elle s’effectue sans vent.

Le passage entre Ibiza (Nord) et Formentera (Sud) est étroit : le balai de voiliers, vedettes à moteurs et ferries transitent par ce trou de souris : un avant-goût de Gibraltar !?

De l’autre côté de Formentera, nous trouvons une eau turquoise, peu profonde et protégée de la houle. Les plaisanciers ne s’y trompent pas : le spot est blindé. Comment y en a-t-il autant un vendredi hors des vacances ? Réponse donnée par la musique à plein tubes sur certains bateaux : ils font la fête la nuit et se “reposent” sur un bateau l’après-midi.

Nous pouvons enfin (!) nous baigner après 3 jours d’abstinence. Quel pied… sauf qu’il y a (encore !) de vilaines méduse : ça met un point d’arrêt au bain des petites (Léonie est traumatisée, y’a eu de quoi).

Nous retrouvons Christine et Sébastien, déjeunons et passons l’après-midi ensemble.

Arrivée de Ch. & S.

Le soir, la baie se vide à 90%. Mais échaudé par les nuits rouleuses des derniers jours, nous nous réfugions dans “Badia de s’Alga”, une petite baie bien fermée sur l’île “S’Espalmador”, à l’extrême Nord de Formentera. Luxe ultime : la zone est équipée de bouées de mouillage. Il n’y a aucun gestionnaire de la zone, nous nous installons.

29/09 – Petit tour à terre

Au matin, durant le petit déjeuner, j’aperçois un type en zodiac qui entre dans la baie, un bloc-note à la main… et il se dirige vers un premier bateau et semble encaisser la nuitée…

…en moins de vingt secondes, les moteurs sont allumés, la bouée est larguée, la marche avant est discrètement enclenchée pendant que le percepteur est masqué derrière le bateau d’une victime et hop… la passe est franchie, ni vu ni connu ! On économise une cinquantaine d’Euros. C’est mal ? Pas ici : Ibiza collecte suffisamment.

Nous nous installons à proximité de “Puerto de la Savina”, l’unique petit port de Formentera et nous nous y rendons d’un coup d’annexe. Un taxi nous emmène à “Sant Francesc de Formentera”, le petit village au centre de l’île.

L’ambiance n’est clairement pas celle d’Ibiza ! C’est plutôt zen, baba cool : les réminiscences de l’époque où l’île était le repaire des derniers hippies (il ne doit plus en demeurer beaucoup).

L’église fortifiée
Ambiance zen

On y trouve un tout petit marché de fruits et légumes (il n’y a qu’un seul vendeur !). Petit restaurant savoureux. Puis le bus nous ramène au port et à l’annexe au bateau.

Nous ferons tout de même un petit saut jusqu’à la plage. Ce sera l’occasion pour Léonie de se faire piquer de nouveau par une méduse pélagique ! Petite piqûre cette fois, mais la pauvre est vraiment un chat noir !

Méduse pélagique

Ce soir, nous quitterons l’Europe pour de bon : cap au Sud, vers l’Algérie !!!

Les falaises de Formentera
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *